Vous trouvez que votre podiatre vous a demandé un prix déraisonnable ou excessif pour vos orthèses ou votre chirurgie, par exemple? En cas de différend avec un podiatre concernant un compte d’honoraires, vous pouvez demander une conciliation de compte au bureau du syndic.

En plus de fournir à son patient toutes les explications nécessaires à la bonne compréhension et au consentement des soins, le podiatre doit également l’informer à l’avance des coûts approximatifs des services qu’il lui rendra. Le podiatre ne peut pas exiger à l’avance le paiement complet des services rendus.

Remplir le formulaire de demande de conciliation de compte. Si vous contestez un montant non acquitté, vous pouvez en demander la conciliation au syndic si votre podiatre n’a pas encore fait de demande en justice pour le réclamer. Si vous désirez obtenir le remboursement d’une somme pour un montant déjà acquitté, vous devez présenter la demande au syndic dans les 180 jours à compter de la date de réception du compte.

Les membres de l’Ordre doivent prendre en compte plusieurs facteurs dans la fixation de leurs honoraires professionnels et doivent, entre autres, s’assurer qu’ils sont justes et raisonnables. Les rétributions sont justes et raisonnables si elles sont établies selon les circonstances et qu’elles sont proportionnées aux services rendus. Les honoraires doivent être notamment établis à partir des éléments suivants :

  • le temps consacré à l’exécution du service professionnel;
  • la difficulté et l’importance du service;
  • la prestation de services inhabituels ou exigeant une compétence ou une célérité exceptionnelle;
  • le coût pour le podiatre des produits ou du matériel nécessaire à l’exécution de ses services professionnels, le cas échéant.